Apocalypse World. Par un dur.

Apocalypse World. Wah. Rien que le nom claque.

Tout est mort, tout est détruit. Reste plus que les plus forts, et les plus malins, et c’est rarement les même. Dans ce monde de terreur, tu es un de ces salopards qui luttent pour bouffer et se saouler dans ce monde de mort. Et pas n’importe qui. T’es le meilleur d’entre tous. T’as détruit tous les autres.

Mais pour l’instant, faut choisir en quoi t’es le boss: Tu diriges un gang? T’es le biker, c’est ça ? Ou t’es plutôt brutasse. Genre le chien de guerre. Ou tu fais joujou avec ton corps, et le vend à l’occasion, hein, la beauté fatale !

Mais tes potes aussi, ce sont des durs. Des bons, des vrais. Bon, quelques-uns ne sont pas nets, mais rien n’est rose dans ce monde de merde. Tu leur régleras leur compte plus tard. Pour l’instant faut survivre.Et c’est pas facile.

2d6 simple, mais efficace. En dessous de 7, tu échoues ce que tu voulais faire comme une merde, et tu te le manges d’une façon ou d’une autre. Entre 7 et 9, ça passe, mais bon, tu te manges quand même une connerie. Au dessus de 9, le rêve. Ça marche. Pour le meilleur et pour le pire.

Mais le plus cool, c’est que c’est toi qui décides de ce qui se passe. Les pros appellent ça « l’autorité partagée ». Moi, c’que j’en pense, c’est quand je dis un truc pas trop con, il se passe. Ou même quand je dis un truc très con qui va se retourner contre moi, ça se passe aussi. J’ai jamais compris pourquoi.

Ah, et j’oubliais un truc. Ce bordel qui nous entoure. L’autre l’appelle le « Maelstrom psychique ». C’est une merde qui stagne partout. C’est pas cool. Moi je m’en tiens loin. Mais des potes se sont amusés avec. Ils savaient plein de chose. Mais ça a toujours dérapé. Les cons.

Si tu fais gaffe, tu vivras.

Enfin, si t’as de la chance